Friday, 14 September 2007

Rire avec son robot

Julia Taylor et Lawrence Mazlack, de l’université de Cincinnati, ont mis au point un programme, ou BOT, capable de comprendre certaines plaisanteries.

Pour arriver à inculquer le sens d l’humour à leur engin ils lui ont d’abord fait ingurgiter une base de données de mots extraits d’un dictionnaire pour enfant. Ils ont ensuite fourni des exemples de la façon dont les mots pouvaient être liés les uns aux autres et engendrer ainsi différentes significations. En face d’une nouvelle phrase, le programme se sert de se savoir pour établir comment ces nouveaux mots peuvent se relier et ce que la phrase signifie. Quand elle trouve un mot hors contexte, la machine effectue une recherche phonétique pour voir si un autre mot correspond mieux à la phrase et si c’est le cas la classe comme une blague, ainsi il est à même de comprendre les blagues avec des jeux de mots phonétique.

Le BOT a été présenté à la conférence pour la promotion de l’intelligence artificielle qui s’est déroulée à la fin du mois dernier, à Vancouver. Il a connu un demi succès puisqu’il n’a pas été capable de reconnaître toutes les blagues qu’ont lui a présenté. Ce qui n’a rien d’étonnant puisque même entre humains tout le monde ne rit pas des mêmes choses, l’humour dépend aussi de l’expérience personnelle. C’est pourquoi les concepteurs travaillent maintenant à personnaliser le sens de l’humour de leur BOT en créant des listes de mots et d’expressions jugés rigolos par les personnes avec qui il sera en contact..

Thursday, 13 September 2007

Microsoft sur l'ère du " Software + Services"


Dans un contexte très orienté Web 2.0, la problématique des éditeurs est de fournir, pour certains, leurs applications et leurs systèmes en mode hébergé. Alors que certains proposent des offres 100% en ligne (Saas - Software as a service), à l'image de Google, d'autres comme Microsoft mêlent applications desktop et services hébergés associés (S+S).
C'est dire l'enjeu que cela représente pour Microsoft : conjuguer ses produits, comme Office 2007 qui vient d'être lancé - et représente un marché de 11 Md$ pour Microsoft-, et Vista, à un ensemble de services. Windows Live, Office Live, MSN Live viennent notamment constituer l'arsenal de l'éditeur.
« Microsoft, pour mettre à bien sa stratégie S+S, s'adossera à son réseau de partenaires, explique en substance Laurent Delaporte. Un « accélérateur d'innovation » - c'est ainsi qu'il qualifie S+S - qui met une pression forte sur les infrastructures des systèmes d'informations », poursuit-il. Et qui imposera aux DSI d'adapter leur SI. « Microsoft proposera par ailleurs une méthodologie. »

Wednesday, 16 May 2007

100 000 livres de plus pour Google Books...

Le projet de bibliothèque numérique du moteur de recherche va s'enrichir de 100 000 titres en français, allemand et italien grâce à un partenariat avec la bibliothèque de Lausanne.

La culture européenne prend de l'importance dans le projet de numérisation de livres Google Book Search. La bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne (Suisse) vient en effet de signer un partenariat avec le géant du Net, visant à numériser une large partie de sa collection. Après Oxford et Madrid, entre autres, il s'agit de la cinquième bibliothèque d'Europe à rejoindre le projet, mais c'est la première de langue française.

Quelque 100 000 volumes publiés entre le XVII e et le XIX e siècle vont être numérisés, puis mis en ligne. Ces titres étant libres de droit, ils seront non seulement consultables en intégralité, mais également téléchargeable au format PDF.

Plusieurs milliers d'ouvrages supplémentaires

Dans un communiqué en vidéo (voir ci-dessous), Hubert Vilard, directeur de la bibliothèque se réjouit de ce partenariat. « Outre la possibilité pour des chercheurs du monde entier d'accéder à certains ouvrages rares, cela contribue à la préservation des ouvrages très fragiles », commente-t-il.

S'il s'agit de la première bibliothèque du monde francophone à s'allier à Google. Sur le site, quelques ouvrages en français sont déjà consultables en intégralité, ceux libres de droit (par extraits pour les autres). « L'accord avec la bibliothèque valoise en amènera plusieurs milliers supplémentaires », annonce Philippe Colombet, directeur du développement de Google Book Search.

La bibliothèque numérique de Google a plusieurs concurrentes, dont celles de Microsoft ou d'Amazon. En langue française, la plus importante est Europeana.eu, contribution française au projet de bibliothèque européenne.

Source : 01net.com
Rédacteur : Karine Solovieff
16/05/2007

Saturday, 7 April 2007

LG KE970, le téléphone miroir

Son large écran TFT de 262 000 couleurs est doté d'un revêtement brillant. Lorsqu'il est éteint, il se transforme en miroir pour le plus grand plaisir de ces dames ; allumé il se révèle très lumineux pour afficher vos plus beaux fonds d'écrans. Cependant, comme rien n'est parfait, son revêtement brillant rendra l'écran quasiment illisible en plein jour (dommage), et les traces de doigts et autre rayures se feront un malin plaisir d'y apparaître à la moindre occasion.

Le Shine embarque un appareil photo de 2 mégapixels avec autofocus, flash intégré et zoom x4. L'optique du capteur photo est certifiée Schneider-Kreuznach, fabricant allemand de lentilles haut de gamme. Après utilisation, les clichés pris en pleine journée sont nets (grâce à l'autofocus) et contrastés, même si la qualité des photos n'atteint pas celle de véritable photophone tel que le K800i de Sony Ericsson.
La qualité audio est agréable même si elle ne rivalise pas avec les baladeurs walkman dédiés à la musique. Côté mémoire, la capacité de stockage se limite à 50 Mo, mais vous pourrez aisément la gonfler grâce à une carte microSD.

Friday, 6 April 2007

Claude Monet à l'honneur au nouveau musée d'art moderne de Tokyo

Le nouveau Centre national d'Art de Tokyo, le plus grand musée du Japon inauguré en janvier dernier, présente à partir de samedi une exposition sans précédent consacrée au grand maître de l'impressionnisme Claude Monet, ainsi qu'à son influence sur l'art moderne et l'art contemporain. Les 97 oeuvres de Monet (1840-1926), parmi lesquelles des chefs d'oeuvre comme "La femme à l'ombrelle", présentées dans le cadre de cette exposition intitulée "L'Art de Monet et sa postérité", proviennent du musée d'Orsay ainsi que de collections privées et publiques du monde entier.

Elles sont complétées par les oeuvres d'une trentaine d'artistes influencés par Monet de son temps (Georges Seurat ou André Derain), mais aussi au cours du 20è siècle (Roy Lichtenstein, Dan Flavin).

Cette exposition a été réalisée par le président de l'Etablissement public du musée d'Orsay, Serge Lemoine, en collaboration avec des experts japonais sur invitation du Centre d'art de Tokyo et du quotidien Yomiuri. "Nous avons essayé de comprendre en quoi Monet était révolutionnaire, ce qu'il a apporté à l'art et ce qui a été assimilé et repris", a expliqué M. Lemoine à l'AFP. L'exposition permet en particulier de voir l'influence du japonisme sur Claude Monet, grand collectionneur d'estampes nippones, qui lui ont inspiré "une simplification de l'espace". Une salle est aussi consacrée aux artistes japonais marqués par son art et qui lui rendirent visite en France.

Festival de Lacoste: Pietragalla crée Sade en son château

Marie-France Pietragalla, déjà présente l'an passé avec "Souviens-toi" avait "le désir de revenir ici. Elle crée cette année un spectacle qui rend hommage à Sade", a expliqué jeudi Eve Ruggieri, la directrice artistique du festival lors de la présentation de cette manifestation organisée du 6 juillet au 6 août.

Après Pietragalla en ouverture et avec notamment l'opéra "Carmen" et un "Hamlet" mis en scène par Thierry Harcourt, cette 7e édition, "pour être fidèle à la volonté de Pierre Cardin, permettra plus que jamais de découvrir de nouveaux talents", a insisté Eve Ruggieri.
Le festival a été créé il a sept ans par l'ancien maître de la haute couture qui a racheté le château surplombant la vallée du Calavon dans le Luberon où le "divin marquis" vécut de son mariage en 1763 à son arrestation en 1778. Voué d'abord au théâtre et à l'opéra, il a permis la découverte de jeunes chanteurs "dont beaucoup sont devenus des vedettes", a expliqué Pierre Cardin.
Dans une mise scène de Paul-Emile Fourny, "Carmen", incarnée par la mezzo soprano Marie Kalinine, sera donné les 14 et 16 juillet. "Cette chanteuse de moins de 30 ans, une mezzo au son grave et d'une grande beauté, sera la révélation du festival", a promis Mme Ruggieri qui l'a auditionnée à l'Opéra Bastille.

Valérie Debize (soprane), déjà entendue à Lacoste dans "Les Noces de Figaro", chantera Frasquita tandis que le rôle de Don José revient à Luca Lombardo, un ténor "à la diction parfaite et à la voix puissante", selon la directrice artistique.

Wednesday, 4 April 2007

Un dessin original qui montre une scène du "Petit Prince", découvert au Japon

Un dessin à l'aquarelle qui montre une scène du fameux "Petit Prince", découvert récemment au Japon, est probablement un original issu de la toute première édition de l'oeuvre d'Antoine de Saint-Exupery, a annoncé mercredi le neveu de l'écrivain français. "J'ai tendance à me méfier de l'enthousiasme de ma propre famille pour les dessins de Saint-Exupéry, car nous avons tendance à devenir très sentimentaux. Mais le dessin est très probablement l'original," a expliqué François d'Agay, 81 ans, venu à Tokyo pour effectuer personnellement les vérifications. "Le voir m'a fait beaucoup de plaisir. J'étais un peu ému de voir un dessin de Saint-Exupéry," a-t-il souligné lors d'une conférence de presse.

Le dessin montre un homme d'affaires assis sur sa planète en train de compter des étoiles comme si elles lui appartenaient.
Il s'agit probablement d'une page manquante du livre, publié pour la première fois en 1943 aux Etats-Unis, selon des experts. La page numérotée, ainsi que quelques tâches de cigarette ou de café, correspondent à l'édition originale du "Petit Prince" de 1943, actuellement conservée dans une bibliothèque à New York. L'aquarelle porte également la signature de l'auteur.

Tuesday, 3 April 2007

Nouveau Archos 704 Wifi

Le sentiment d'aisance est renforcé par une navigation tactile (c'est la première fois qu'un modèle du fabricant français est doté de cette option). Le stylet (ou les doigts) court sur l'écran et seules deux touches pour allumer l'appareil et lancer l'enregistrement subsistent sur la tranche du baladeur. Raccordé à l'ordinateur, l'Archos 704 fonctionne comme un disque dur externe et le transfert de fichiers s'effectue par simple glisser déposer (USB 2.0)...

Fort de 262 000 couleurs, l'écran garantit un affichage très fin. Deux petites déceptions toutefois : cet Archos ne lit nativement que les formats MPEG-4 et WMV, pour le MPEG-2 et le H264, il faut acheter les codecs en sus (un plug-in est vendu par Archos). Les sous-titres SRT ne sont pas lus non plus (un prochain firmware réparera peut-être cet oubli ?), ce qui oblige pour l'instant à réencoder avec un logiciel tel que Divx Pocket Encoder pour les incruster.
La vitesse d'affichage est convenable sans être extraordinaire (le choix du navigateur s'est porté sur Opéra, réputé pour sa réactivité). Pour saisir une URL ou effectuer une recherche un clavier simplifié vient en renfort sur l'écran du baladeur (on y tape son texte avec le stylet ou les doigts sur l'écran tactile). Un lecteur de PDF est également de la partie.

Monday, 2 April 2007

Décès de l'écrivain Driss Chraibi

Driss Chraibi, figure de la littérature marocaine, est mort à l'âge de 80 ans, a annoncé lundi 2 avril l'agence de presse marocaine. Il était particulièrement connu pour ses écrits sur l'islam, le colonialisme et la condition des femmes au Maroc.

Driss Chraibi s'est éteint dimanche soir dans le sud-ouest de la France, a précisé l'agence MAP.

Il était né en 1926 à El-Djadida, près de Casablanca sur la côte atlantique du Maroc. Il avait déménagé à Paris en 1945 pour y étudier la chimie et demeurait en France depuis lors. Il avait adopté le français comme langue d'écriture.
Driss Chraibi a d'abord travaillé comme ingénieur chimiste, veilleur de nuit et ouvrier avant que sa carrière littéraire ne démarre en 1954 avec la publication de son premier roman, "Passé simple", composition autobiographique critique envers l'islam et la condition des femmes dans une société marocaine pleine de tabous.

Il a écrit 18 autres romans, la plupart traitant des problèmes du colonialisme et des souvenirs marocains de l'auteur.
"Il a été le premier écrivain que j'ai lu étant enfant, qui créait des personnages marocains crédibles", a déclaré l'auteure marocaine Laila Lalami, dont le livre "De l'espoir et autres quêtes dangereuses" décrit l'aventure des Marocains qui tentent la périlleuse traversée vers l'Espagne en quête de travail.

Chraibi "était un trésor national et il va beaucoup nous manquer", a-t-elle ajouté. L'écrivain avait reçu de nombreuses récompenses pour ses ouvrages au Maroc comme à l'étranger. Son corps sera rapatrié au Maroc pour y être enterré.

Sunday, 1 April 2007

GTA de retour

Ce nouvel opus d’une des sagas les plus populaires du jeu vidéo (vendue à plus de 50 millions d’exemplaires tout support confondu, d’après un classement établi par The Independant) sortira en octobre prochain, a priori sur XBOX 360 et Playstation 3.

Si les fans l’attendent impatiemment, nul doute qu’il devrait encore une fois alimenter la polémique à sa sortie. Depuis 10 ans, associations de familles, syndicats des forces de l’ordre et personnalités politiques partent régulièrement en croisade contre GTA, dans lequel le joueur peut librement s’acharner sur des passants, tuer des policiers et aller voir des prostituées.

En 2003, un adolescent américain adepte de la série avait tué trois policiers, lançant «la vie est un jeu vidéo, vous devez parfois mourir». Les familles des victimes s’étaient alors retournées contre Sony et l’éditeur Take Two. Même chose au Japon, cette fois-ci en 2005, avec un jeune garçon qui avait tué ses deux parents. Ce drame avait poussé le distributeur nippon à censurer le dernier épisode, sorti dans l’archipel en janvier dernier.

Saturday, 31 March 2007

Nadine Gordimer reçoit la Légion d'Honneur

La cérémonie a eu lieu à la résidence de l'ambassadeur de France Denis Pietton, qui a salué le prix Nobel de littérature dont "l'oeuvre rayonne de par le monde". Par cette décoration, la France "veut rendre hommage à une figure symbolique du combat contre l'Apartheid, cet absurde et terrible système qui cherchait à séparer les races".

Nadine Gordimer, 83 ans, qui est également ambassadrice de bonne volonté pour le PNUD (Programme des Nations unies pour le développement), a vu plusieurs de ses livres interdits dans son propre pays avant de recevoir le prix Nobel en 1991.

La doyenne de la littérature sud-africaine rejoint ainsi le club très fermé de ses compatriotes, et non des moindres, déjà décorés de la prestigieuse décoration fondée par Napoléon: l'archevêque Desmond Tutu, la chanteuse Miriam Makeba ou l'écrivain André Brink ou l'ancien ministre de l'éducation Kader Asmal notamment.

Parmi les oeuvres de Nadine Gordimer, on trouve notamment "Un monde d'étrangers", "Ceux de July", "Le Conservateur", "Un amant de fortune". Son dernier livre, Get a Life, a été publié en 2006.

Friday, 30 March 2007

Contrat stratégique avec la Réunion des musées nationaux

Renaud Donnedieu de Vabres a signé un contrat stratégique avec la RMN,

celui-ci a été élaboré à la suite d’une concertation approfondie menée depuis plus d’un an par la RMN avec notamment les services centraux du Ministère de la Culture et avec les musées nationaux. Ce contrat a été approuvé par le Conseil d’Administration de la RMN le mercredi 28 mars.
Le Contrat met en place un nouveau partenariat entre la RMN et les musées nationaux qui a deux principaux objectifs :

- accompagner le renforcement de l’autonomie des musées nationaux disposant du statut d’établissement public, en développant, entre la RNM et ces musées, les coproductions d’expositions et les coéditions de publications ;
- développer les services rendus par la RMN aux autres musées nationaux notamment en matière d’expositions.

Les axes d’actions prioritaires de la RMN, qui ont été précisés par le décret du 7 février 2007, seront, d’une part, le développement de son Agence photographique qui doit conforter sa place de première agence européenne d’images d’art, d’autre part l’organisation de très grandes expositions aux Galeries nationales du Grand Palais. Parallèlement la RMN renforcera ses activités vis-à-vis des musées en région et à l’international, notamment dans le cadre de l’agence internationale des musées de France dont elle sera un des actionnaires.

Dans tous les domaines, la RMN confortera la qualité de ses services afin de maintenir et renforcer le niveau d’excellence que l’on attend d’un établissement public de référence internationale.

Thursday, 29 March 2007

Exposition à Amsterdam et chefs d'oeuvre persans de l'Ermitage

Présentant les plus belles pièces orientales du célèbre musée russe, l'exposition "La Perse, trente siècles d'art et de culture" a pour ambition de faire découvrir aux visiteurs des facettes inattendues de la richissime et mouvementée histoire de la région. "Nous Iraniens raffolons des fleurs, des plantes, êtres humains et animaux. Le Prophète (...) nous a défié d'avoir des prétentions divines et d'appeler à la vie l'homme et l'animal par leur reproduction", explique Nasir ad-Din Shah Qajar, féru de l'Occident, qui entreprit trois voyages en Europe et Russie au cours de son règne (1848-1896) et dont les commentaires jalonnent l'exposition. "Nos artistes n'ont pas pu résister à cette tentation, surtout parce qu'ils voulaient montrer Sa création afin d'en faire la louange", poursuit-il en conteur digne des Mille et une nuits.

Dès l'entrée, les vases à bec d'oiseau et dont l'Ermitage présente un exemplaire vieux de 3.000 ans, illustrent son propos. Aujourd'hui encore, les Iraniens fabriquent des cafetières similaires. Un peu plus loin, une carafe de bière en terre cuite vient rappeler que "les Egyptiens, Perses et Assyriens buvaient de la bière. Seuls les Grecs buvaient du vin (dilué), ils pensaient que la bière étaient une boisson +barbare+", selon le petit guide explicatif distribué en début de visite. Les Grecs et en premier lieu Alexandre le Grand étaient les ennemis jurés de l'empire perse, mais aussi une source d'inspiration artistique. Hérodote s'étonne de l'engouement des Perses pour les habits médiques. "Aucun peuple n'adopte aussi facilement les moeurs étrangères qu'eux", a-t-il écrit. Plusieurs siècles plus tard, les occupants de l'Iran actuel s'inspireront de la porcelaine chinoise, maîtriseront jusqu'à la perfection les différentes graphies arabes et souffleront le verre avec une telle maestria que les Vénitiens en furent décoiffés. Au XVe siècle, la nudité même n'était pas taboue. Plusieurs calligraphies de l'époque illustrant des épopées, comme la vie d'Alexandre le Grand, font figurer des femmes à la baignade, torse nu et se peignant lascivement les cheveux.

Wednesday, 28 March 2007

Troisième édition du festival international "Quais du Polar"

De jeudi à dimanche à Lyon le festival, qui avait rassemblé près de 20.000 participants l'année dernière, consacrera trois jours et trois nuits aux crimes et enquêtes dans la littérature, mais aussi au cinéma, dans la chanson ou au théâtre.

Une librairie, comptant plus de 20.000 ouvrages, sera installée pour l'occasion dans le Palais Bondy, sur les quais de Saône. Les auteurs y dédicaceront leurs livres et participeront à des conférences sur l'évolution des personnages de détectives, les "BD polars" ou encore l'adaptation de romans policiers au cinéma.
Jean-Bernard Pouy, le père du Poulpe, Anne Perry, la reine des polars "victoriens", Franck Thilliez, auteur de "La chambre des morts" ou encore l'Allemand Horst Eckert, figurent parmi la cinquantaine d'auteurs, de neuf nationalités, qui seront présents à Lyon ce week-end.
Un récital de chansons tirées de films noirs, un concert de jazz, une soirée de courts-métrages et une pièce de théâtre - "L'homme de Barcelone", inspiré de Manuel Vasquez Montalban - figurent également au programme.
Carte blanche a été donnée à Claude Chabrol, qui a sélectionné cinq films, notamment de Fritz Lang ou Bertrand Tavernier, pour une "nuit noire", samedi à partir de 20H00 au CNP Odéon.

Enfin, un hommage sera rendu à l'Américain Jim Thompson, disparu il y a 30 ans, qui a notamment écrit "1.275 âmes", adapté au cinéma sous le nom "Coup de torchon", ou encore de "Des cliques et des cloaques", dont l'adaptation, le film "Série noire" avec Patrick Dewaere, sera projeté en présence de son réalisateur, Patrice Corneau.

Tuesday, 27 March 2007

Ouverture du salon "Tokyo Anime Fair"

Cette manifestation, qui s'est tenue ce week-end pour la sixième année consécutive, a révélé l'étendue des exploitations multi-supports et protéiformes des dessins animés japonais souvent adaptés de mangas populaires.

A mesure que les progrès technologiques le permettent, l'animation se perfectionne, séduisant autant les adultes que les enfants et adolescents, venus visiter le salon en famille ou en bande.

Les graphismes sont de plus en plus détaillés, les enchaînements gagnent en fluidité et les bandes-son originales, interprétées par des groupes de rock ou un orchestre symphonique japonais, n'ont plus rien à envier à celles de longs-métrages de cinéma.

Ce cocktail, préparé avec des outils d'effets vidéo et audio numériques très haut de gamme aux tarifs d'achats et d'exploitation exorbitants, répond aux exigences d'un vaste public de connaisseurs, habitués aux images époustouflantes en haute-définition et son multi-canal des films en salle ou des jeux vidéo.

Le célèbre robot "Astro Boy", figure indéboulonnable du Tokyo Anime Fair, avait été un précurseur de cette "folie de l'animé" dans les années 1950, passant du statut de héros de BD à celui de vedette de la TV avant de s'incarner dans une palette inégalée d'objets toujours aussi prisés...

Monday, 26 March 2007

Nouveau record établit au Royaume-Uni pour la PS3

la Playstation 3 aurait effectivement fait un joli score pour ses deux premiers jours de commercialisation. En écoulant environ 165.000 machines, Sony établirait même un nouveau record pour le lancement d'une machine de salon alors que la Wii avait plafonné à 105.000 unités et la Xbox 360 à 70.000 sur la même période. Du côté des portables, le record appartient encore à la PSP avec 185.000 machines vendues durant le premier week-end.

Il faut toutefois préciser que Sony avait prévu de grandes quantités de machines pour éviter la pénurie et sur le million de machine que le Japonais avait lancé en Europe , pas moins de 220.000 étaient réservées au seul marché britannique. La performance reste malgré tout intéressante...

Sunday, 25 March 2007

Le baladeur numérique aide les médecins à mieux écouter le coeur

Après avoir constaté une nette amélioration de l'usage du stéthoscope par ses étudiants grâce à l'écoute répétitive des différents sons cardiaques sur leur iPod, le cardiologue Michael Barrett, professeur de médecine à Temple University en Pennsylvanie (est), a décidé de tester cette technique sur des médecins confirmés.

Pendant une session de 90 minutes, 149 généralistes ont écouté 400 fois chacun les murmures cardiaques les plus courants (rétrécissement et régurgitation aortique et mitrale ainsi que le souffle systolique bénin).

Des études précédentes ont montré que le taux moyen de détection exacte de la nature d'un murmure cardiaque est de 40% chez les médecins généralistes.

Cette formation a fait passer ce taux à 80%, s'est félicité le professeur Barrett, qui a présenté son étude lors du 56e congrès annuel de l'American College of Cardiology (ACC), réunissant quelque 30.000 spécialistes jusqu'au 27 mars à la Nouvelle-Orléans (Louisiane, sud).

La bonne utilisation d'un stéthoscope est essentielle pour détecter de sérieux problèmes cardiaques et réduire le nombre d'examens coûteux comme des échocardiogrammes ou des tests d'efforts, a souligné ce cardiologue.

Saturday, 24 March 2007

Les minichaînes s'adaptent aux baladeurs MP3

La nouvelle génération de microchaînes stéréo résout une grande partie de ces problèmes. Comme les chaînes hi-fi traditionnelles, elles possèdent un tuner pour écouter la radio, un lecteur de CD audio et des haut-parleurs de qualité. Mais en plus elles sont dotées d'une prise pour lire directement les fichiers audio d'une clé USB ou le contenu musical d'un baladeur numérique. Et leur prix n'est pas beaucoup plus élevé que celui d'une station classique de bonne qualité.
Sur la plupart des minichaînes MP3, l'écran de contrôle indique le nom de l'artiste et la chanson écoutée sur le baladeur ou la clé USB. Il affiche aussi le nom des stations de radio quand le tuner est compatible avec la norme RDS (Radio Data System).
Attention cependant à la dénomination du produit : les chaînes dites « MP3 » ne sont souvent que des ensembles stéréo dont le lecteur de CD peut décoder les fichiers MP3, mais qui sont dépourvues de connecteur USB pour lire directement les fichiers d'un baladeur. Par ailleurs, si la chaîne ne mentionne pas spécifiquement qu'elle est compatible avec l'iPod, cela signifie qu'il faudra connecter ce dernier à l'entrée audio de type minijack, comme sur une chaîne stéréo traditionnelle.
À la fois discrètes et esthétiques, les chaînes stéréo miniatures se répartissent en deux catégories : les microchaînes, qui ne dépassent pas 20 cm de large sans les enceintes et qui logent sur l'étagère d'une bibliothèque ; et les minichaînes d'environ 30 cm de large, plus puissantes et souvent dotées de fonctions supplémentaires. La plupart rechargent le baladeur pendant qu'il est branché, certaines savent lire les cartes mémoire d'un téléphone portable ou d'un assistant personnel, d'autres peuvent charger plusieurs CD ou les graver et d'autres encore servent de radio-réveil, de platine cassette ou encore enregistrent directement au format MP3 la radio ou les CD audio.

Friday, 23 March 2007

Le lancement de la PS3 fait un flop


Un prix (599 euros) jugé par beaucoup exorbitant, ou peut-être le mauvais souvenir du grand n’importe quoi que fut le lancement de la Playstation 2 au Virgin des Champs-Elysées en 2000, toujours est-il qu’à minuit, ils n’étaient qu’une cinquantaine au pied de la Tour Eiffel pour 1.000 consoles mises en ventes, d’après l’AFP. Avec presque autant de vigiles, au moins, il n’y a pas eu de débordements. En face, une péniche aux couleurs de la XBOX 360 est venue narguer son malheureux adversaire. Sport.

60.000 consoles pré-réservées

Sur les Champs-Elysées, guère plus de monde. Sur le forum de GameKult, certains témoins ironisent en expliquant qu’il y avait plus de journalistes que d’acheteurs. En comparaison, plus de 500 personnes avaient patienté des heures durant devant cette même Fnac pour le lancement de la Wii, en décembre dernier.

Ce raté de Sony ne condamne pas pour autant sa nouvelle console. Sur les 100.000 disponibles pour le lancement français, environ 60.000 ont été pré-réservées. Visiblement, les acheteurs ont simplement préféré aller au lit jeudi. Contacté par 20minutes.fr, Sony explique vouloir «attendre les chiffres exacts de vente du premier week-end, qui seront connus en début de semaine prochaine» pour réagir. Déception, inquiétude après la soirée d'hier? Sony n'a pas de commentaires à faire.

Thursday, 22 March 2007

Digimemo, le bloc-notes new generation

Utilisant des feuilles de papier standard, sur lesquelles on écrit avec un stylo à bille de taille normale et équipé de recharges d'encre classiques. Ce bloc-notes révolutionnaire, c'est le Digimemo d'Axantis, surnommé le « Bloxnote ».
Plus pratique qu'un simple cahier, ce bloc-notes numérique s'appuie sur une technologie électromagnétique qui permet de détecter les tracés du stylo et de les enregistrer fidèlement, même avec une épaisseur de plusieurs feuilles. La tablette en elle-même ne comporte que cinq boutons : pour allumer le système, créer une nouvelle page en mémoire, la supprimer, passer à la page suivante ou à la précédente.

Des notes manuscrites au document Word
Avec lui, le temps perdu à retranscrire des notes manuscrites dans Word est révolu : chaque page remplie est enregistrée dans la mémoire du bloc-notes, qui peut contenir plus de 80 pages de texte et de dessins. Il suffit ensuite de raccorder l'appareil à un PC au moyen d'un câble USB pour transférer les fichiers correspondant à chaque page.
Une fois rapatriées sur l'ordinateur, les pages s'ouvrent dans un logiciel spécial qui permet de les imprimer, de les corriger et de les enregistrer sous forme d'images. On peut également les transférer dans un message électronique, telles quelles ou en sélectionnant un extrait au préalable. Mais il y a mieux : le logiciel peut en effet convertir les notes manuscrites en texte éditable sur un ordinateur. Un simple clic, et la page devient un document de texte pour Word. Le logiciel sait même distinguer l'écriture des dessins et les préserver, voire les améliorer en arrondissant les courbes et en renforçant les angles. Pour simplifier la reconnaissance, il est d'ailleurs possible de tracer des zones autour des différents éléments d'une page pour signaler celles qui ne contiennent que du texte et celles qui correspondent à des images.

Le Digimemo se décline en deux versions, aux formats A4 ou A5, faciles à porter et qui se glissent sans problème dans un cartable. Le modèle le plus grand est vendu 359 eur tandis que le plus petit est affiché 322 eur.

Wednesday, 21 March 2007

Arrivée des premiers disques durs hybrides à mémoire flash

La nouveauté est qu'ici, la Mémoire de type flash qui a été implantée est réellement utilisée pour la conservation des données. L'avantage en est bien entendu un temps d'accès bien inférieur à celui d'un disque dur, sous la milliseconde. Selon le constructeur, elle peut être lue à 108 Mo/sec pour 15 Mo/sec en écriture, ce qui devrait améliorer le temps de mise en veille et de démarrage de l'Ordinateur aussi bien que des programmes, mais surtout augmenter l'autonomie des ordinateurs portables car la consommation est beaucoup plus faible qu'avec un disque dur conventionnel, ramenée de 2 W en moyenne à 0,75 ou 0,85 W. Selon Samsung, le gain d'autonomie sur batterie se situerait autour de 30 minutes.

Les premiers disques équipés de cette technologie sont proposés dans un format 2,5 pouces, ce qui indique bien l'intention de la firme coréenne de les prédestiner aux ordinateurs portables. Les capacités proposées sont de 80, 120 ou 160 Go, on y retrouve une mémoire tampon conventionnelle de 8 Mo, et une mémoire flash de 128 ou 256 Mo. L'interfaçage est réalisé en S-ATA 1,5 Gbps et la vitesse de rotation est de 5400 tours/mn. Seule ombre au tableau, l'exploitation de la mémoire flash repose sur la technologie ReadyDrive de Microsoft, supportée exclusivement par
Windows Vista.

Aucun test n'est encore malheureusement disponible sur ce nouvel accessoire, ce qui est étonnant puisque Samsung affirme qu'il a déjà été livré à des constructeurs. On peut cependant s'interroger sur ses performances, sachant que cette mémoire flash est de technologie OneNAND propriétaire, et que celle-ci, basée sur l'interface MMC, limite les
Débit débits à 52 Mo/seconde.

Tuesday, 20 March 2007

Inauguration de la Cité de l'Architecture et du Patrimoine

Le ministre a parcouru, dans la partie est du palais de Chaillot, les nouveaux espaces de 1.800 m2 qui ouvriront leurs portes au public mercredi, présentant une grande exposition inaugurale intitulée "Avant-Après", une exposition monographique sur l'architecte Christian de Portzamparc et "Europan", sur des projets européens. Une visite de chantier a par ailleurs permis de découvrir les quelque 8.000 m2 du musée des monuments français, qui sera ouvert en septembre.

Cette troisième étape portera à son terme le grand projet du ministère de la Culture de cette Cité de l'Architecture et du Patrimoine, qui a souffert de plusieurs retards de chantier.
Réaménagée par l'architecte Jean-François Bodin, la Cité réunira sur près de 23.000 mètres carrés le musée des Monuments français, l'Institut français d'architecture (IFA) pour l'architecture contemporaine et l'Ecole de Chaillot qui forme les architectes du patrimoine. Les activités de l'IFA et de l'Ecole de Chaillot y ont déjà commencé en octobre dernier.


Monday, 19 March 2007

Un équipementier chinois s'implante à Lannion

Dans un communiqué publié lundi, Huawei "prévoit d'au moins tripler ses effectifs (en France) sur les prochaines années pour atteindre environ 500 personnes", avec notamment "l'ouverture de deux structures R&D", à Lannion et Paris. Le groupe précise qu'il compte déjà "environ 150 collaborateurs" en France, où il est implanté depuis 2003.

L'annonce inquiète les syndicats d'Alcatel-Lucent, qui dénoncent la concurrence, déloyale selon eux, des équipementiers de pays à bas coûts, actuellement en plein essor.

"Cette annonce est la cerise sur le gâteau. Il s'agit d'un concurrent direct", déplore Marc Marandon, représentant CGT d'Alcatel-Lucent à Lannion. Selon lui, le groupe chinois serait intéressé par la présence à Lannion d'un centre de validation de France Télécom pour autoriser la vente de produits sur le marché français.

La montée des "nouveaux acteurs émergents" et la forte pression sur les prix sont parmi les argumentés invoqués par la direction d'Alcatel-Lucent pour justifier son plan d'économie annoncé le 9 février de 12.500 suppressions de postes dans le monde, dont près de 1.500 en France.

L'implantation de Huawei à Lannion a démarré début mars avec l'arrivée de quelques ingénieurs chinois, selon des sources locales.

"Il y a des évolutions dans les implantations des équipementiers télécoms. Notre rôle est de faire en sorte que ces implantations se fassent" à Lannion, s'est justifié Joël Lejeune, vice-président de la communauté d'agglomération de Lannion. Il a cependant reconnu partager l'inquiétude des syndicats sur la capacité d'Huawei à casser les prix, avec des produits conçus en Asie, et à renforcer les difficultés des groupes européens.

Selon lui, il y a "un vrai problème de politique industrielle: comment la France et l'Europe protège son industrie? Mais ce n'est pas la communauté d'agglomération qui peut infléchir les choses".

Sunday, 18 March 2007

Création d’un Label du Patrimoine européen

La création d’un Label du Patrimoine européen, sous l’égide de l’Union européenne, est l’une des propositions concrètes issues des Rencontres pour l’Europe de la Culture organisées par le ministère de la culture et de la communication, à Paris, les 2 et 3 mai 2005.

Cette proposition a fait l’objet d’un accord final sous présidence allemande des Etats membres de l’Union européenne à Berlin les 12 et 13 février 2007.
Pour bénéficier de l'inscription sur la liste du Patrimoine européen sont pris en compte les hauts lieux et témoins de l'histoire de l'Europe, emblématiques de son identité, y compris les lieux de création :

- les lieux d’intérêt culturel et historique qui ont une signification européenne particulière pour les Etats membres en général,
- les oeuvres architecturales, les immeubles et les objets emblématique du point de vue de l’histoire, de l’art, de la science et des idées,
- les territoire (sites et paysages culturels), les sites archéologiques terrestres, lacustres et maritimes.
Des sites emblématiques ont été présentés par différents Etats membres de l’Union européenne, le premier d’entre eux étant l’Acropole à Athènes. La France, pour sa part, a choisi l’Abbaye de Cluny, la Maison de Robert Schuman et la Cour d'honneur du Palais des papes d'Avignon.

La France assurera en 2007 le secrétariat du label, l’Espagne, en 2008. Après l’abbaye de Cluny, Renaud Donnedieu de Vabres accompagnera M. Giorgos Voulgarakis, ministre grec de la culture, pour l'apposition du Label sur l’Acropole le 26 mars prochain à Athènes.

Saturday, 17 March 2007

Opération anti-piraterie

La douane allemande a effectué, vendredi 16 mars, une opération anti-piraterie dans les allées du CeBIT de Hanovre (nord), le plus grand salon technologique du monde, a indiqué le parquet de la ville. Assistés par des juristes spécialisés, ils recherchaient en priorité les exposants utilisant ou copiant sans autorisation du matériel informatique.

Le parquet indique que la police a déjà rempli une pleine camionnette de matériel soupçonné d'être des plagiats lors de saisies effectuées depuis l'ouverture du CeBIT jeudi.
Le CeBIT, qui revendique la place de premier salon mondial des techniques de l'information, a ouvert ses portes jeudi à Hanovre (nord), avec la Russie en invitée d'honneur.
Jusqu'au 21 mars, 6.059 exposants venus de 77 pays présentent leurs nouveaux produits, processeurs informatiques, écrans géants, téléphones à tout faire ou gadgets en tout genre.

Friday, 16 March 2007

Léonard de Vinci à Tokyo

Il aura fallu plus d'un heure pour que 15 experts techniciens spécialisés extraient d'un emballage à triple protection dans une caisse imperméabilisée et ignifugée le tableau, une huile sur bois de 2,17 m sur 98 cm, pour le suspendre au mur du Musée national de Tokyo. Avant d'y apposer une protection en verre, un expert de la Galerie des Offices de Florence, son lieu d'origine, a délicatement dépoussiéré le tableau pour éliminer les éventuelles particules qui auraient pu s'accumuler lors du périple par la mer et les airs. Des officiels italiens et japonais ont ensuite applaudi à la fin de la délicate opération. "Je suis extrêmement impressionné par les mesures de sécurité. Le voyage s'est déroulé sans le moindre heurt. Le déplacement a été excellent, excellent", s'est félicité l'ambassadeur d'Italie au Japon, Mario Bova. "Je suis très touché de voir cette oeuvre d'art, tellement majeure pour la culture mondiale et la culture italienne, faire tout ce chemin pour le public japonais", a-t-il déclaré à l'AFP.

Le transfert du tableau, parti lundi de Florence, a suscité l'opposition des milieux culturels italiens, y compris du directeur de la Galerie des Offices, Antonio Natali, qui estimait l'oeuvre trop fragile pour voyager en avion. C'est le ministre italien de la Culture Francesco Rutelli (centre-gauche) qui a eu le dernier mot pour autoriser le départ de l'oeuvre, malgré l'appel d'une centaine d'intellectuels opposés à ce prêt, dont le cinéaste Franco Zeffirelli. Le tableau sera exposé à Tokyo du 20 mars au 17 juin, dans le cadre d'un grand festival culturel, le "Printemps italien". Le musée national de Tokyo a précisé avoir pris les précautions d'usage pour protéger l'oeuvre des tremblements de terre, très fréquents dans la capitale nippone. Le tableau a été assuré pour 100 millions d'euros.

Thursday, 15 March 2007

L'Opéra de Paris célèbre notre temps

Présentée jeudi à la presse, cette quatrième et avant-dernière saison du Belge Gérard Mortier, qui a fait depuis son arrivée à Paris l'objet de critiques pour des choix artistiques parfois jugés dérangeants voire provocateurs, a été préparée avec un soin particulier.
"Au départ, cette saison devait être ma dernière: elle en porte le signe", a expliqué à l'AFP le directeur, qui a obtenu récemment sa prolongation jusqu'à l'été 2009, au delà de ses 65 ans (novembre 2008), normalement l'âge-couperet à la tête d'un établissement public.

"J'ai donc voulu une saison qui raconte quelque chose de l'homme, et riche en oeuvres contemporaines", ajoute M. Mortier, qui estime avoir pu prendre "plus de risques" qu'auparavant grâce à un public rajeuni - 50% des spectateurs ont aujourd'hui moins de 45 ans, affirme-t-il -, lui faisant davantage "confiance".
Créé il y a un siècle, "Ariane et Barbe-Bleue" de Dukas viendra clôturer le cycle français de la maison dans un spectacle de l'Allemande Anna Viebrock et sous la direction musicale de Sylvain Cambreling.

Wednesday, 14 March 2007

Hollywood s'expose à Paris

"Trash" propose du 14 mars au 3 juin à la Maison européenne de la photographie à Paris l'exposition d'une vingtaine de tirages très grand format, issus de clichés réalisés pendant une vingtaine d'années par Bruno Mouron et Pascal Rostain, anciens photographes à Paris-Match.

Ces photographies, largement publiées dans la presse internationale dans les années 90, sont exposées pour la première fois en France dans la forme traditionnelle d'un accrochage artistique, au format de 120 cm par 180 cm qui permet d'en lire les détails.

Impeccablement alignées sur un fond noir, des dizaines de cartons cabossés, de lettres déchirées, de vieilles boîtes de corn-flakes ou de flacons de lessive témoignent du quotidien de stars qui ont pour nom Clint Eastwood, Elizabeth Taylor, John Travolta, Tom Hanks, Arnold Schwarzenegger ou Nicholas Cage.
Chaque tirage, daté, est sobrement intitulé du nom de la vedette dont il dévoile l'intimité. Dans "Mel Gibson" (1996), il y a un vieux caleçon en tissu écossais - par ailleurs exposé sous vitrine, avec quelques autres objets - et des brosses à dents usagées. "Madonna" (1990) montre un shampooing de marque "Superstar" et des dizaines de bouteilles d'eau quand "Jack Nicholson" (1990) se révèle amateur de champagne.

Dans "Tom Cruise" (1996), il y a une liste dactylographiée - longue de centaines d'articles - de tout ce que la star réclame dans sa loge (de la bouteille de lait à la paire de chaussettes). On saura également, par un ticket de caisse, que Charlize Théron en 2004 a dépensé 3.450 dollars chez Gucci et que John Travolta, en 2004, a fait venir à Los Angeles, par le service de messagerie Fed Ex, une pizza ... de Chicago !

Tuesday, 13 March 2007

Jacques Martial reçois l'insignes de Chevalier dans l'ordre de la légion d'honneur


Voici un extrait du discours qui a eu lieu:

Votre très solide parcours professionnel et artistique, mais aussi de citoyen, de militant de l’humanisme, de l’égalité et de la diversité, m'a incité à vous proposer de réfléchir à un projet pour ce lieu d'exception. Je l'ai fait après avoir applaudi la très belle représentation de « Cahier d'un retour au pays natal », dont vous faisiez la reprise en 2005 dans le off du Festival d'Avignon. Les poèmes tirés de ce texte saisissant d’Aimé Césaire, que vous avez interprétés avec foi et fougue, dans le jardin du Luxembourg, le 10 mai dernier, à l’occasion de la première journée nationale de commémoration de l’abolition de l’esclavage, ont littéralement subjugué leur auditoire, en proclamant les douleurs de l’exil, du déracinement, mais aussi les richesses des rencontres et de la diversité.

Ce sont ces rencontres, c’est cette diversité, qui sont au cœur de votre projet, articulé autour de la notion de « passerelles » - passerelles entre les êtres, entre les cultures, entre la ville et la banlieue - empreinte de générosité, et aussi de réalisme.

Vous voulez provoquer la rencontre entre le centre, l'excellence de la culture, et les espaces d'énergie où se crée tout ce qui aura demain droit de cité. Vos objectifs sont de favoriser le métissage culturel, de voir comment notre société se raconte dans ses différences, à travers toutes les formes d'expression de la culture vivante, de la musique au multimédia, et en ancrant encore plus fortement les cultures urbaines à La Villette.

Vous êtes un témoin et un acteur de ce qui rapproche, de ce qui est commun, de ce bien commun que nous avons en partage, au-delà des différences.

Ce partage vous guide depuis le début de votre engagement dans votre métier. C'est pour la défendre que vous êtes devenu un militant de la diversité, de la différence et de sa reconnaissance.
Le goût du théâtre, véhicule de votre idéal humaniste, vous est venu dès la très petite enfance, à 6 ou 7 ans, via le petit écran. « Les Perses » d'Eschyle et « La Mégère apprivoisée » de Shakespeare vous enthousiasment et font de vous, enfant de la banlieue, un enfant de la télé, un fou de théâtre, et un amoureux de la culture...

Cette parole d'humanisme et d'ouverture, de tolérance et de partage traduit certainement non seulement vos aspirations personnelles, mais aussi le sens de votre mission au service de la culture et du public, au service d’une diversité culturelle qui est aussi, pour vous, une diversité sociale. Jacques Martial, au nom du Président de la République, et en vertus des pouvoirs qui nous sont conférés, nous vous faisons Chevalier de la Légion d'Honneur.

Monday, 12 March 2007

Spielberg va tourner les aventures de Tintin

« Nous avons commencé les négociations avec la société de Spielberg il y a vingt-cinq ans. Il y en a trois, nous avons signé un contrat avec sa société, DreamWorks. La semaine dernière, ils ont décidé d'entrer en préproduction pour faire une série de films »Tintin* », a expliqué Nick Rodwell, l'administrateur délégué de Moulinsart, à Bruxelles, qui gère les droits commerciaux dérivés de l'oeuvre d'Hergé. Si elle rencontre le succès, cette « très grosse production prévue pour 2009 ou 2010 » sera le premier numéro d'une série. Nick Rodwell n'a cependant pas indiqué quelle aventure pourrait sortir en premier des studios américains, ni même s'il s'agira d'un film clas­sique ou d'animation. Mais il est probable que les premiers films soient des adaptations du Lotus bleu, de Tintin au Tibet, des Sept Boules de cristal, du Temple du soleil et du Trésor de Rackham le Rouge.

Nick Rodwell est le mari de Fanny, la veuve et légataire universelle d'Hergé ainsi que la présidente des Studios Hergé, qui veille au respect de l'oeuvre du dessinateur, décédé en 1983 et qui souhaitait qu'un film sur Tintin soit produit par un grand nom du cinéma.
« Ça n'a pas d'intérêt de faire E.T. avec Tintin, Spielberg a bien compris l'oeuvre. J'estime aussi que tout le monde sera ravi par l'acteur » qui sera choisi pour jouer Tintin ou pour faire sa voix, a ajouté le dirigeant de Moulinsart, sans vouloir en dire plus.

Sunday, 11 March 2007

L'écrivain Dominique Fernandez élu à l'Académie française

Le fauteuil de l'académicien et professeur décédé en avril 2006, était brigué par quatre candidats. Dominique Fernandez, 77 ans, est l'auteur d'une soixantaine d'ouvrages consacrés notamment à la culture italienne et un collaborateur régulier du Nouvel Observateur. L'écrivain et journaliste, distingué par le prix Goncourt en 1982 pour "Dans la main de l'ange", a présenté sa candidature une première fois en juin 2005. C'était l'auteure algérienne Assia Djebar qui avait alors été choisie au second tour.
Dominique Fernandez était en compétition avec un autre journaliste et écrivain, Philippe de Saint Robert, ancien chroniqueur à Combat ou au Monde et auteur de plusieurs livres, notamment sur la situation politique et économique de la France. Distingué par le Prix de l'Académie française en 1984 pour "Le souffle coupé : respirer et écrire", le professeur de médecine François-Bernard Michel, membre de l'Académie de médecine et auteur de nombreux ouvrages scientifiques et littéraires est également en lice. Enfin, un quatrième candidat, Olivier Mathieu s'est déclaré récemment.

Plusieurs élections à venir

Compte tenu des nombreux décès survenus ces derniers temps dans les rangs de l'Académie française -le professeur Jean Bernard (17 avril 2006), le philosophe Jean-François Revel (29 avril) et les écrivains Bertrand Poirot-Delpech (14 novembre), Jean-François Deniau (24 janvier 2007), Henri Troyat (2 mars) et Pierre Moinot, disparu ce mardi- plusieurs élections sont à venir.
Ainsi, il est probable que le successeur de Jean-François Revel soit élu avant l'été.
L'Académie française compte 40 membres, son doyen est l'ethnologue Claude Lévi-Strauss, 98 ans. Après le décès d'Henri Troyat, élu en mai 1959, Maurice Druon est désormais l'académicien le plus anciennement élu, en décembre 1966.

Saturday, 10 March 2007

Diam's en tête d'affiche des Victoires de la musique

La rappeuse de 26 ans , découverte en 2003 avec son tube "DJ", prolongé par l'album "Brut de femme", apparaît dans la catégorie du vidéo-clip de l'année, une fois encore pour "La Boulette", une vidéo réalisé par Tefa et Les Slides. Elle aura cependant à affronter doublement l'ex-Star-académicienne Olivia Ruiz, dans la catégorie majeure de la meilleure interprète féminine, mais aussi dans la catégorie chanson originale de l'année (votée par le public) pour "La Femme chocolat". De son côté, Olivia Ruiz est également nommée aussi dans la catégorie meilleur spectacle/tournée de l'année.

Les "slammeurs"

Les "slameurs" sont particulièrement à l'honneur pour cette édition avec Grand corps malade. Il totalise trois nominations: artiste révélation du public (votée par le public), groupe ou révélation de l'année et album de l'année pour "Midi 20", vendu contre toute attente à plus de 400.000 copies. Son confrère Abd Al Malik, déjà récompensé à l'automne du prestigieux Prix Constantin, l'affrontera dans la catégorie révélation du public. Ce dernier étant aussi présent dans la catégorie album de musiques urbaines de l'année pour "Gibraltar".
Avec trois nominations chacun suivent Bénabar, le fringuant Katerine et Vincent Delerm. L'actrice chanteuse Adrienne Pauly, le multi-"victoirisé" M, et Ayo, qui bien qu'anglophone est une signature française, ferment la marche avec chacun deux nominations.
Du côté des surprises, Miss Dominique, la diva gospel et malheureuse finaliste de la dernière saison de "Nouvelle Star" de M6 devant Christophe Willem, figure en catégorie artiste révélation du public. Yannick Noah est nommé pour "Charango" (album chansons variétés de l'année) et l'on assistera sans doute au grand retour des inoxydables Indochine dans la catégorie album pop/rock de l'année pour "Alice & June".



Vendredi 9 mars 2007____________________________________________

Ouverture d’un concours pour le recrutement de dix professeurs des écoles nationales supérieures d’art


Profil 1 : l’enseignant(e) devra posséder à la fois une compétence d’historien(ne) d’art et une réelle expérience de l’actualité contemporaine, à travers des activités de critique d’art et de commissaire d’expositions. Il ou elle interviendra plus spécialement dans l’option art, ainsi qu’en propédeutique, mais pourra être amené également à intervenir dans l’option design d’espace. Il ou elle sera susceptible d’intervenir sur l’ensemble du cursus. Affectation : Ecole nationale supérieure d’art de Dijon.


Profil 2 : historien(ne) d’art engagé(e) dans une activité créative de rang national, voire international, il ou elle interviendra sur la totalité du cursus pour un enseignement de l’histoire des arts depuis l’année propédeutique, puis de la phase programme jusqu’à la fin de la phase projet. Il ou elle devra faire preuve d’une capacité à la transversalité avec les options art, design et communication et également posséder une expérience de l’interdisciplinarité art-technique-management dans le cadre du projet ARTEM. Une ouverture sur les médias contemporains serait appréciée et la pratique d’une ou plusieurs langues étrangères est souhaitée. Affectation : Ecole nationale supérieure d’art de Nancy.

Thursday, 8 March 2007

Top classement des personnes les plus influentes du web

En tête du classement, on retrouve un trio, avec les inévitables Larry Page, Sergey Brin et Eric Schmidt, de Google, une petite start-up qui pèse la bagatelle de 150 milliards de dollars. Sur la 2e marche, Steve Jobs. «Vous êtes peut-être fatigué de voir le patron d’Apple partout, mais quand il appelle à abandonner les DRM, tout le monde écoute», justifie «PC World». Moins connu du grand public, Bram Cohen complète le podium. Cet homme a inventé le protocole BitTorrent, utilisé par des centaines de millions d’adeptes du téléchargement.

Mike Morhaime (4e), à la tête de Blizzard (World of Warcraft) et Jimmy Wales, fondateur de Wikipédia (5e) confirme une tendance du classement: les femmes influentes dans l’Internet se comptent sur les doigts d’une main. Il y a notamment Marissa Mayer, qui s’est occupée du développement de Google Maps et Meg Whitman, directrice générale de eBay.

Cherchez les Français

Si les femmes ne sont pas nombreuses, c’est encore pire pour les Français, totalement absents du classement. Ni Tristan Nitot (Mozilla Europe) ni Tariq Krim (Netvibes) ne sont parvenus à s’y faire une place. Niklas Zennström et Janus Friis, les deux scandinaves créateurs de Skype, Kazaa et dernièrement Joost, sauvent l’honneur de l’Europe, à une modeste 15e place.

Wednesday, 7 March 2007

Le téléphone mobile remplace les clés

Index, une entreprise de services internet sur mobile, est l'une des sociétés à avoir développé un dispositif de serrure activée par la lecture d'une puce sans contact, composant déjà intégré dans un quart des 100 millions de téléphones portables en circulation au Japon.
Pour fermer leur porte à clef, les résidents d'immeubles équipés n'ont qu'à effleurer le lecteur de la serrure avec leur téléphone portable.
L'avantage de cette "clef virtuelle" est qu'elle peut être répliquée sur les mobiles de chaque membre de la famille, expliquent ses concepteurs.
En cas de perte du téléphone, elle peut être désactivée très rapidement, par une simple commande informatique.
On peut aussi vérifier à distance, depuis son mobile, qu'on a bien fermé la porte. Et si tel n'est pas le cas, on peut le faire à distance, sans retourner chez soi en courant.
De même peut-on créer une clef temporaire, valable une journée ou moins, pour un ami, le concierge ou un livreur.
Pour les habitants des immeubles équipés, le mobile sert aussi de clef de boîte à lettre et consignes collectives, ainsi que de mode de paiement des distributeurs et autres services équipant éventuellement la résidence.

Cette fonction "multi-sésame" s'ajoute aux porte-monnaie électroniques, cartes de crédit, titres de transport et badges d'entreprises que peut aussi supporter simultanément la puce sans contact des téléphones, en l'occurrence la Felica de Sony.
L'un des pionniers de ce système a été la société Kesaka, dont le système est déjà installé ou le sera prochainement dans une cinquantaine d'immeubles et complexes résidentiels au Japon.

Tuesday, 6 March 2007

Nouvel album pour le groupe AIR

Enfin le retour de Air avec Pocket Symphony.
Un album où très vite on se laisse happer par ses mélodies légères, ses mélanges délicats de sonorités synthétiques et d'instruments japonais anciens, ses voix androgynes chantant des paroles naïves de comptines. Et c'est la force du duo électro-pop versaillais : composer des mini-symphonies sans tomber dans le piège de la démonstration de virtuose en les enrobant d'innocence enfantine. D'ailleurs, Jean-Benoît Dunckel et Nicolas Godin aiment se décrire comme des enfants emprisonnés dans des corps d'adultes.

Mais ces gamins trentenaires sont du genre surdoué. Ils ont inventé une identité sonore forte qui résiste aux modes (la french touch est passée, eux sont toujours là). Après neuf ans de carrière, ils font partie des rares artistes français à s'exporter mondialement et à collaborer avec à peu près qui ils veulent. Après Beck en 2001 ou Sofia Coppola qui fait appel à eux pour ses BO de films, ils ont intégré l'équipe qui a travaillé sur 5:55, le deuxième album de Charlotte Gainsbourg. Ils ont aussi composé la musique d'une présentation de l'artiste contemporain Xavier Veilhan*, prouvant leur éclectisme.

Monday, 5 March 2007

2.600 euros pour une fête, avec Michael Jackson

Trois cents Japonais ont eu la chance de pouvoir acheter des billets donnant le droit de participer à une fête jeudi à Tokyo.

Ils ont tous été vendus, a indiqué la société Positive Productions, qui envisage d'en émettre d'avantage.
"Nous ne pensons pas que le prix de 400.000 yens soit excessif", a commenté une porte-parole de la société, Asami Akiba. "Cela correspond simplement à la valeur de Michael Jackson en tant que star mondiale. Les fans savent ce pourquoi ils payent".
Michael Jackson est arrivé dimanche à Tokyo et a été accueilli par une foule de plusieurs centaines d'admirateurs enfiévrés. Au cours de la fête, il doit prononcer un discours, mais il ne chantera pas et sera assis à l'écart de ses invités, ont précisé les organisateurs.

Le chanteur a quitté son ranch de Neverland (Californie, ouest des Etats-Unis) et a vécu virtuellement retiré du monde pendant un an, principalement à Bahreïn, après son acquittement en juin 2005 par la justice américaine dans une affaire d'attouchements sexuels sur mineur, pour laquelle il risquait près de 20 ans de prison. Il a refait son apparition au Japon en mai 2006 pour recevoir un trophée pour l'ensemble de sa carrière.

Sunday, 4 March 2007

Steven Spielberg et le tableau volé

M. Spielberg a acheté un tableau en 1989 à un marchand d'art et ne savait pas qu'il s'agissait d'une oeuvre volée avant la semaine dernière", a indiqué la police, précisant que le réalisateur "coopère pleinement avec le FBI et restera en possession" du tableau jusqu'à la fin de l'enquête.

En 2004, le FBI "a découvert que le tableau avait été proposé à la vente lors d'une exposition consacrée à Norman Rockwell en 1989 à New York" et a mentionné le tableau sur son site internet recensant des objets d'arts volés, où des collaborateurs de Spielberg l'ont remarqué.

Norman Rockwell (1894-1978) est considéré comme l'un des maîtres américains de l'illustration et a signé plusieurs affiches emblématiques de la propagande américaine pendant la Seconde Guerre mondiale. Fin novembre, un de ses tableaux avait été adjugé 15,4 millions de dollars chez Sotheby's à New York, un record pour l'artiste.

Saturday, 3 March 2007

Les baladeurs Sony passent à la vidéo

Sony nous propose enfin sa première gamme de baladeurs, la série NW-A800...

L'écran des A800 est ainsi assez petit (2 pouces) malgré une résolution correcte (320 x 240 px, 262 144 couleurs), équivalente à celle proposée par Creative et Apple -mais moins bonne que chez Archos. Il pourra afficher, après un simple glisser/déposer, les fichiers MPEG4 et AVC jusqu'à 30 images par seconde tant en mode portrait qu'en mode paysage. Pour profiter des autres formats, Sony fournit son logiciel de conversion, ImageConverter, qui se veut facile d'utilisation grâce à un diagnostic automatique. Bon point, il gère également les flux RSS pour récupérer des podcasts vidéo.

SonicStage pour les transferts audio

Côté audio, la compatibilité des formats est un peu plus large avec les formats AAC, MP3, WMA et bien sûr les fichiers protégés par le système maison, l'ATRAC. Malheureusement, leur transfert est moins souple puisqu'il faudra utiliser le logiciel SonicStage. Et pour les autres fichiers dotés d'une protection non compatible, il faudra une fois de plus passer par une gravure audio sur CD puis par une compression sur le micro pour pouvoir en profiter - une contrainte qui n'est pas propre au baladeur de Sony.
Sony annonce une autonomie impressionnante de 8 heures en vidéo pour la série NW-A800. Commercialisée en violet, blanc, noir et rose, elle sera accompagnée par une batterie d'accessoires, de l'émetteur Bluetooth au casque en passant par la station d'accueil.

Friday, 2 March 2007

Esposition Viva

Le groupe Viva est animé avant toute chose par le souci de la confrontation permanente des initiatives, fondée sur l’émulation, ”qui doit jouer un rôle important dans la qualité et la réflexion” Chacun apporte son expérience du métier et ses convictions. Cette hétérogénéité des caractères, des méthodes, des esthétiques devient la force du groupe Viva.

Les membres de Viva défendent une certaine idée de la photographie, de son rôle dans la société. Engagés, marginaux et militants, leur démarche s’éloigne clairement de la photographie pour la photographie. Le projet ‘Familles en France’ conçu par François Hers en 1973 et auquel est consacré tout un volet à l’exposition du Jeu de paume, apparaît comme le manifeste autour duquel le groupe Viva s’est fédéré. A travers cette étude, les huit photographes de l’agence ont réuni autant de visions personnelles de la structure familiale, celle d’“après 68”, en pleine mutation. Autant d’émotions et de sentiments différents suivant les âges, les professions, les catégories sociales.

Une vision brute, simple et épurée. Intime, parfois impertinente. Ce projet est un échec commercial mais porte en lui toute la force éditoriale du groupe : ”La photographie est un de ces moyens importants par lesquels notre société perçoit les autres et se conçoit elle-même, dès lors notre responsabilité et notre vigilance sont engagées. Reporters photographes, nous souhaitons que notre travail soit un point de départ précis à une réflexion qu’il appartient à chacun de faire.” ‘Familles en France’ est la réunion autour d’un même sujet de huit regards singuliers, souvent sans complaisance, prenant clairement ses distances avec l’image d’Epinal véhiculée par la photographie humaniste des Doisneau, Boubat et Ronis.

Exposition au musée du Jeu de paume - site Sully jusqu’au 8 avril 2007.

Thursday, 1 March 2007

Mr Lynch

"Peindre est le plus bel acte solitaire qui soit",

explique celui qui fut peintre avant d'être cinéaste et de tourner Elephant Man, Blue Velvet, Mulholland Drive, ou Inland Empire plus récemment.
Lynch, 61 ans, a lui-même créé la scénographie de l'exposition, de la moquette aux grands portants sur lesquels sont tendues les toiles dans les salles de la Fondation conçue par Jean Nouvel, toute de verre et d'acier. Jusqu'à la bande son, au ton mystérieux et sombre, qui évolue si l'on appuie sur l'une des sept bornes sonores installées au milieu des oeuvres. Dans ce monde très intériorisé rôdent des doubles --une série de toiles à dominante grise figurent un "Bob" dans lequel David Lynch reconnaît "pouvoir s'identifier". La violence fait irruption dans la grande toile "Do you really want to know what I think?" (Tu veux vraiment savoir ce que je pense?, 2003) figurant un homme qui brandit un couteau en direction d'une femme assise sur un sofa, culotte baissée et jambes écartées, et qui répond, dans une bulle de bande dessinée: "Non". "Il y a de la violence mais en même temps de l'humour", souligne Hélène Kelmachter, conservateur de la fondation. "Et aussi la réinvention d'un monde à partir du côté organique --certaines toiles portent des mouches et de la viande séchée-- c'est un mot qui revient régulièrement quand il parle de sa peinture", relève-t-elle.

L'exposition "The Air is on Fire", a lieu du 3 mars au 27 mai à la Fondation Cartier pour l'art contemporain, 261, boulevard Raspail, 75014.

Une série de photos de "nus déformés" est réalisée à partir d'anciennes photographies érotiques. Invité à donner une explication sur cet amour de la métamorphose qui traverse l'ensemble de son oeuvre, Mr Lynch répond sobrement: "Je ne sais pas".

Wednesday, 28 February 2007

Prix de la Liberté d'expression

Le prix, 100.000 couronnes norvégiennes (12.300 euros), est attribué chaque année à un auteur pour son travail "pour la liberté d'expression et la tolérance".

Simin Behbahani "se bat depuis des années pour la liberté d'expression et les droits des femmes dans son pays, l'Iran", souligne l'association dans un communiqué.

Elle est également l'un plus grands poètes en langue persane, estime l'organisation, qui a convié l'écrivain à Oslo les 17 et 18 mars pour y recevoir son prix.

Née en 1928 à Téhéran dans une famille d'intellectuels, Mme Behbahani a publié son premier recueil de poésie à l'âge de 14 ans. Elle est une des figures majeures de la poésie contemporaine persane, connue pour son style lyrique, le "ghazal" (forme poétique fixe).
En 1998, elle avait reçu le prix Hellman-Hammett de l'association de défense des droits de l'homme Human Rights Watch, décerné aux écrivains victimes de persécution politique et dans le besoin financier.
En 1999, elle a reçu la médaille Carl Von Ossietzky, du nom du lauréat du Nobel de la Paix 1936 qui s'était élevé contre la montée du nazisme en Allemagne.

Créé en 1993, le prix de la Liberté d'expression a notamment été décerné à la journaliste russe assassinée Anna Politkovskaya, l'écrivain israélien Amos Oz ou encore l'écrivain nigérian Wole Soyinka.

Tuesday, 27 February 2007

Gaston reste en forme

Rien ne destinait ce garçon de bureau fainéant et maladroit, premier véritable anti-héros de la BD, à une aussi longue carrière. Rien, sauf le talent du Belge Franquin, qui avait compris que les péripéties quotidiennes de l'employé sur son lieu de travail deviendraient l'aventure de l'homme moderne.
Février 1957 : Les deux premières semaines, Gaston arrive aux éditions Dupuis en veste et nœud papillon. Mais dès la troisième semaine, le "héros sans emploi" adopte sa tenue décontractée, jeans élimés et pull à col roulé.
Cinquante ans plus tard, 30 millions d'albums Gaston se sont vendus dans le monde. Gaston l'inventeur, l'écolo, le poète, et son univers d'animaux - le chat dingue, la mouette... - et de collègues de travail - Mademoiselle Jeanne, M. De Mesmaeker... - sont ancrés dans l'imaginaire collectif.
Gaston Lagaffe fêtera ses 50 ans d'existence mercredi 28 février.

Franquin est décédé en janvier 1997, mais son héros est en pleine forme. "Gaston 50" regroupe ses gags les plus festifs et 60 dessins inédits en album.

Monday, 26 February 2007

Décès d'Heinz Berggruen

Collectionneur de picasso

Décédé dans la nuit de vendredi à samedi à Paris, à l'âge de 93 ans, il fût
engagé en 1942 dans l'armée américaine.
Heinz Berggruen s'installe à Paris à la Libération et ouvre, en 1947, sa première galerie d'art Place Dauphine.

L'un de ses premiers achats est un ensemble de dix lithographies de Toulouse-Lautrec. Sa notoriété de collectionneur et marchand d'art ne tarde pas à s'affirmer et il quitte en 1949 la Place Dauphine pour installer une grande galerie Rue de l'Université.
Spécialiste de Paul Klee, il expose également Matisse, Miro, Braque et, bien sûr, Picasso - "L'homme qui m'a le plus impressionné dans ma vie", dira-t-il -, rencontré en 1949 par l'intermédiaire du poète Tristan Tzara. Son premier Picasso est un dessin, Le Dormeur, acheté en 1952 à Paul Eluard.

Heinz Berggruen commence alors à rassembler une exceptionnelle collection d'oeuvres de la peinture moderne : Matisse, Cézanne, et surtout Picasso.
"Ce qui a structuré son travail de galeriste, c'est son regard sur Picasso et Braque et accessoirement sur Gris et Léger. Pour lui, le cubisme était le phénomène essentiel du XXè siècle. Klee était l'autre artiste essentiel dans sa carrière", a déclaré son fils Olivier Berggruen au "Journal des Arts".
Modeste et discret, Heinz Berggruen est resté toute sa vie un inlassable collectionneur, que rien n'arrêtait pour acquérir une nouvelle oeuvre.
En 1996 et 2000, il avait fait dont à Berlin d'une des plus importantes collection d'art moderne du XXè siècle : 200 pièces, dont 92 Picasso. Pour attirer sa collection, les autorités allemandes lui offrent alors un musée dans un petit palais, devenu le Musée Berggruen de Berlin.

"Je ne suis ni Français, ni Allemand, je suis Européen. Et j'aimerais beaucoup qu'il y ait une nationalité européenne. Mais là, je crois que je rêve", déclare-t-il alors.

"Mon père avait la sensation que 50 ans après la guerre, l'Allemagne avait fait un travail de questionnement sur son passé. Le temps était venu pour lui de se réconcilier avec son pays", a expliqué son fils Olivier.

Un hommage lui avait été rendu en septembre 2006 par le Musée Picasso à Paris, avec une exposition "Picasso-Berggruen, une collection particulière", rassemblant notamment quelque 150 oeuvres, documents et objets de Picasso.

Sunday, 25 February 2007

Soapbox

Microsoft dévoile à son tour sa plate-forme de partage de vidéos

Microsoft a rendu publique la version bêta de MSN Soapbox, sa plate-forme de mise en ligne de vidéos. Présentée en septembre 2006, MSN Soapbox n’était accessible qu’à partir d’un accès privé. Bien que toujours en version bêta, le service peut-être exploité par tous les internautes. Soapbox entend concurrencer l’incontournable YouTube racheté en octobre 2006 par l’ennemi Google 1,6 milliards de dollars.

Rappelons que Soapbox permet d’uploader et de partager des vidéos personnels avec d’autres utilisateurs du service et offre des fonctionnalités similaires à celles de YouTube . Il se démarque toutefois de son concurrent, sur un point : L’utilisateur peut, simultanément et sur une même page, visionner une vidéo et en rechercher de nouvelles.

Un bêta-test réservé aux Etats-Unis

Compatible avec les navigateurs Internet Explorer 6 sous Windows XP et Firefox 1.0.5 sous Windows XP et Mac OS X, Soapbox bêta n’était accessible qu’aux résidents américains et uniquement sur invitation. Ceux qui souhaitaient participer au bêta-test devaient s’inscrire sur une liste d’attente. Microsoft avait élargi progressivement la phase de test en permettant aux bêta-testeurs d’inviter un nombre limité d’amis.

Saturday, 24 February 2007

Grand Prix d'Angoulême 2007

José Munoz remporte le Grand Prix d'Angoulême 2007

A 15 ans, Hugo Pratt l'engage pour dessiner Precinto 56, détective new-yorkais. José Muñoz quitte l'Argentine en 1972 pour l'Europe. Il dessine pour les comics populaires anglais et collabore avec Carlos Sampayo, Argentin comme lui. C'est en 1975 qu'Alack Sinner est lancé puis en 1979 Le Bar à Joe, deux séries qui se passent dans un New-York presque irréel, que les deux hommes ne visiteront pourtant qu'en 1981.

En 1983, les deux auteurs évoqueront l'histoire de l'Argentine avec Sudor Sudaca. Puis viendront Nicaragua (1986), Billie Holiday (1990). Parfois infidèle à son ami et scénariste, José Muñoz a également mis en images les récits de Jérôme Charyn, Prado, et plus récemment Picouly (Retour de flammes).

Friday, 23 February 2007

Livre 2010

Auteurs, éditeurs, élus, bibliothécaires... - ont participé depuis septembre 2006 à une série de rencontres dans le cadre d'une grande consultation sur l'avenir du livre, baptisée "Livre 2010", organisée par le ministère de la culture et de la communication.

"L'entrée dans l'ère numérique soulève espoirs et désillusions", a souligné le ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, lors d'un colloque jeudi à Paris autour des thèmes dégagés par l'opération.
Il a souhaité que l'Etat accompagne les acteurs du livre dans cette "Grande Transformation" et annoncé une série de mesures, fiscales, d'aide à la qualité ou d'aménagement du territoire, en leur faveur.

"Livre 2010" a montré que si la plupart des professionnels sont convaincus que le support numérique supplantera bientôt le livre pour la "lecture besoin" (recherche, documentation...), le livre papier résistera pour la "lecture choisie" (loisirs, confort...).

"L'écrit est-il menacé ?", s'est interrogé le PDG de la FNAC, Denis Olivennes, lors du colloque : "Je ne crois pas, c'est même l'inverse qui se produit. On n'a jamais autant écrit, jamais autant lu, que depuis l'apparition d'internet. Si avant internet on pouvait dire que l'écrit était menacé, par l'audiovisuel, on ne peut plus le dire avec internet".

"Pour l'instant, il n'y a pas de dématérialisation du livre, contrairement à ce qui se passe pour la musique", a-t-il noté.
Patrick Bazin, directeur de la Bibliothèque municipale de Lyon, a également évoqué "une résistance forte du livre face à l'écran". "Nos fondamentaux, intellectuels, mentaux, résistent à une évolution que le numérique veut nous faire emprunter", a-t-il souligné.

Plusieurs intervenants se sont en revanche inquiétés de la désaffection des adolescents pour la lecture. "Les adolescents désertent en masse les bibliothèques, l'emprunt des livres et la lecture sur place. En revanche, ils se précipitent si on ouvre un espace multimédia", a souligné Patrick Bazin.

Une "rupture" pointée également par l'historien Pierre Nora : "Pour les jeunes générations, le livre est l'imposition d'une autorité pyramidale avec laquelle ils sont en rupture complète", a-t-il souligné.
Inquiétude également des libraires, confrontés à l'augmentation de la vente des livres en ligne, à l'accroissement vertigineux de la production ou à l'explosion des baux commerciaux en centre ville. M. Donnedieu de Vabres a d'ailleurs préconisé une action forte de l'Etat pour soutenir les librairies indépendantes, face aux mutations technologiques.
Les éditeurs s'attendent eux mêmes à une évolution profonde de leur métier avec la généralisation du numérique.

 

Ima High Yellow

Ima High Yellow - What colour are you ?

Tips on how to get to know me better